En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies afin de nous permettre d'améliorer constamment votre expérience client.
En savoir plus
X
Pharmacie ESPACE D'ORNON - Encore plus d'informations santé
Pharmacie ESPACE D'ORNON
100 route de Léognan
33140 - VILLENAVE D'ORNON
Tél: 71;45004974;45004978;45004990;45004991;45004995;53002359;
09.75.92.59.44
Ma pharmacie
Médicaments
Parapharmacie
Mes ordonnances
Pharmacie ESPACE D'ORNON TRANSFERER MON ORDONNANCE
Envoyez-nous vos prescriptions médicales !
PharmaPass
Pharmacie ESPACE D'ORNON TELECHARGEZ NOTRE APPLICATION
Notre application mobile
Abonnez-vous !
Pharmacie ESPACE D'ORNON ABONNEZ-VOUS A NOS ACTUALITES
A notre fil d'infos santé
Vaccination
Pharmacie ESPACE D'ORNON - MES VACCINS
Le Carnet de Vaccination Electronique
Gardes
Pharmacie ESPACE D'ORNON - PHARMACIES DE GARDE
Services de garde
Numéros d'urgence
Samu
15
Police secours
17
Sapeurs-pompiers
18
Informations santé
Pharmacie ESPACE D'ORNON - Peau & cheveux
 
Protéger son capital épidermique !

Pharmacie ESPACE D'ORNON - Protéger son capital épidermique !
En cas de problème de peau, le pharmacien est souvent la première personne que l’on consulte. De manière à vous dispenser les conseils les plus adéquats, noter équipe saura vous conseiller.
Est-ce que ça démange ? Depuis quand ? Le problème cutané est-il localisé ou généralisé ? « Rien ne ressemble plus à une mycose des pieds qu’un psoriasis, mais les traitements ne sont pas du tout les mêmes. Il est donc important que les pharmaciens posent les bonnes questions et donnent le bon conseil dès le départ.
Dans le cas d’une verrue plantaire, ils peuvent suggérer d’utiliser d’abord un produit en vente libre et, si ça ne fonctionne pas, de consulter un dermatologue.
Face à une tache qui évolue, ils recommanderont de consulter immédiatement un spécialiste.
Il ne s’agit pas de poser un diagnostic, mais de pouvoir faire la différence entre ce qui est grave et ce qui ne l’est pas. »
 
Comme on se rend aussi à la pharmacie en l’absence de problè­mes, simplement pour entretenir sa peau avec des produits spécifiques, nous pouvons vous donner les conseils de base pour avoir une belle peau et la conserver ainsi le plus longtemps possible. Un message clé qui tient en trois points.
 
L’entretenir :
«  En fait, il y a autant d’erreurs à éviter que de véritables soins à apporter. La peau est une couche protectrice fine et fragile. Il faut donc éviter de la décaper.
Le gant de crin, ou toute autre technique trop abrasive, est le plus souvent à proscrire. Ils enlèvent certes les peaux mortes, mais c’est aussi un moyen sûr d’abîmer sa peau, quel que soit notre âge. »
 
La protéger :
« La meilleure protection, c’est une crème antisolaire puisqu’on prend aussi du soleil en marchant dans la rue.
Les crèmes de jour nourrissantes ont un rôle protecteur face aux agressions climatiques ou physiques et elles assouplissent la peau.
Les crèmes dites hydratantes agissent soit en freinant ou en évitant la déshydratation, soit en permettant ou en favorisant une réhydratation.
Mais aucune crème, si coûteuse soit-elle, n’a le pouvoir de restaurer une peau abîmée. L’eau de jouvence n’existe pas ! »
 
L’épargner :
« Ne faites pas à votre peau ce que vous n’infligeriez pas au cuir de vos chaussures !
La peau est un cuir vivant qui mérite quelques égards pour rester belle longtemps.
Si l’on ne veut pas la voir vieillir prématurément, il y a deux comportements majeurs à éviter : s’exposer au soleil et fumer.
Mais il faut savoir aussi que nous ne sommes pas tous égaux face au vieillissement.
Autant l’accepter !
Une bonne moitié est héréditaire, 40% dépendent de notre hygiène de vie et 10% de l’environnement dans lequel on vit (sécheresse de l’air, vent, ardeur du soleil). »
 
Lui éviter soleil et tabac
« Nos cellules gardent le souvenir de chaque exposition et ce sont les endroits les plus exposés qui vieillissent le plus vite, donc le visage », rappelle le spécialiste.
Les effets se mesurent à long terme et dépendent de deux facteurs : la dose totale de rayons reçue et la pigmentation de sa peau.
Les conséquences vont du dommage esthétique (taches de soleil) à la maladie grave, les cancers de la peau, dont le mélanome.
« On a tous un capital soleil, différent selon qu’on a la peau et les yeux clairs ou une peau mate et des iris marron. Une fois qu’on a dépensé, on paie ! Si on reste obnubilé par l’idée d’être bronzé, mieux vaut utiliser des autobronzants. Le bronzage n’est rien d’autre que le signe que la peau a dû se défendre. »
 
Autre ennemi de notre peau : le tabagisme. « Les cellules cutanées ont besoin d’oxygène. Or, cette oxygénation est perturbée par le monoxyde de carbone et d’autres substances toxiques générées par la fumée.
Les cellules vieillissent plus vite, les vaisseaux sanguins qui nourrissent la peau se resserrent, ce qui provoque ce teint gris si caractéristique des fumeurs.
A cela s’ajoute que la contraction répétée des muscles de la bouche accentue peu à peu les rides de son pourtour. Le résultat est que les fumeurs entre 40 et 50 ans ont autant de rides que les non-fumeurs entre 60 et 70 ans. »
 
La peau en quelques mots
La peau est une enveloppe qui nous protège face aux agressions extérieures.
Le vent, le froid et l’humidité ont tendance à accentuer la déshydratation de la couche cornée par une évaporation de l’eau de surface.
La chaleur et la sécheresse entraînent une diminution de la teneur cutanée en eau. Elle joue aussi un rôle de protection contre les rayons solaires, principalement les UV.
Enfin, les terminaisons nerveuses qu’elle contient nous permettent d’explorer notre environnement par le toucher.
Elle est sensible à la pression, à la température ou à la douleur.
La peau est composée de trois couches superposées et étroitement reliées entre elles.
La première, l’épiderme, d’une épaisseur d’un quart de millimètre, se renouvelle toutes les trois semaines.
La couche basale fabrique en permanence des cellules qui migrent vers le haut, perdent leur noyau et fabriquent la couche cornée.
Celle-ci est recouverte d’un manteau hydrolipidique, fourni par les glandes sudoripares et sébacées.
C’est une couche plus ou moins grasse, plus ou moins humide, qui rend notre peau imperméable et qui a un rôle protecteur.
Avec le temps, les glandes sudoripares et sébacées deviennent moins productives, la protection est de moins en moins bonne, et donc la peau devient plus vulnérable.
C’est également dans la couche basale que se trouvent les mélanocytes producteurs de mélanine qui déterminent la couleur de la peau. 
La peau des peaux noires en est surchargée, alors que celle des albinos en est totalement dépourvue.
 
Sous l’épiderme se trouve le derme.
Irrigué par des vaisseaux sanguins, il est parcouru par des terminaisons de fibres nerveuses qui font de la peau un organe sensoriel.
Il contient également les glandes sébacées, les glandes sudoripares et la racine des poils.
C’est la région la plus importante, puisqu’elle contient le tissu conjonctif qui forme l’armature de la peau. Les cellules principales sont les fibroblastes.
Elles élaborent notamment le collagène et l’élastine qui assurent la solidité et la fermeté de la peau. Comme le derme ne se renouvelle pas, c’est de lui que va venir le vieillissement de la peau. Au fil du temps, les fibroblastes ralentissent leur activité, produisent moins de collagène et d’élastine, et de moins bonne qualité.
Le derme devient toujours plus fin et perd son élasticité, sa fermeté et sa solidité.
Enfin, l’hypoderme est constitué d’adipocytes (cellules de graisse) qui se gonflent de lipides.
Plus la couche de graisse est importante, plus la peau est tendue.
Raison pour laquelle les personnes en surpoids n’affichent que très peu de rides par rapport à celles minces.
 
Le soleil et la fumée de la cigarette sont mauvais pour la peau. Pourquoi ?
En plus des explications ci-dessus, il faut savoir que les rayons ultraviolets comme la fumée vont générer à l’intérieur de notre corps un grand nombre de composés très toxiques qui vont nous oxyder et nous faire vieillir prématurément : les radicaux libres.
 
Source : Pharmacie principale
Pharmacie ESPACE D'ORNON
100 route de Léognan
33140 - VILLENAVE D'ORNON
Tél:  71;45004974;45004978;45004990;45004991;45004995;53002359;
09.75.92.59.44
Fax: 05.56.87.20.50
Infos santé
Infos santé conseils beauté - Pharmacie ESPACE D'ORNON
Infos santé maux du quotidien - Pharmacie ESPACE D'ORNON
Infos santé Peau et cheveux - Pharmacie ESPACE D'ORNON
Infos santé forme, tonus et equilibre - Pharmacie ESPACE D'ORNON
Infos santé coeur et vaisseaux - Pharmacie ESPACE D'ORNON
Infos santé système nerveux et cerveau - Pharmacie ESPACE D'ORNON
Infos santé bien être intime et sexualité - Pharmacie ESPACE D'ORNON
Infos santé santé et alimentation - Pharmacie ESPACE D'ORNON
Infos santé santé et alimentation - Pharmacie ESPACE D'ORNON
Infos santé santé et respiration - Pharmacie ESPACE D'ORNON
Infos santé complications liées à l'âge - Pharmacie ESPACE D'ORNON
Animaux - Pharmacie ESPACE D'ORNON
Bébés & Enfants
Conseils beauté
Maux du quotidien
Peau & cheveux
Forme, Tonus & équilibre
Cœur & vaisseaux
Système nerveux & cerveau
Bien-être intime & sexualité
Santé & alimentation
Santé & respiration
Complications liées à l'âge
Animaux
Pharmacie ESPACE D'ORNON fait partie du groupement Cap’unipharm
Notre pharmacie fait partie du groupement Cap’unipharm, certifié ISO 9001 : 2015
ma ph@rmacie
Qui sommes nous?  |  Conditions d'utilisation  |  Contact  |  Mentions légales